Recherche avancée

Pékin > Le Grand-Duché du Luxembourg > Geographie & Climat >

Geographie & Climat

Le Grand-Duché de Luxembourg se trouve au coeur de l’Europe occidentale entre la Belgique, l’Allemagne et la France. Le Grand-Duché présente deux régions naturelles : l’Oesling, au nord, et le Guttland, comprenant la vallée de la Moselle à l’est et le bassin minier de la minette au sud. La superficie totale est de 2 586 km2, dont 1758 km2 pour le Guttland et 828 km2 pour l’Oesling. La population totale s’élève à 530 000 habitants.

 

La capitale

 

Luxembourg-Ville comprend 100 390 habitants. Elle surprend par le contraste entre la ville haute, perchée sur un plateau rocheux découpé à pic, moderne, et les trois villes basses, anciennes, qui sont le Grund (le fond), Clausen et Pfaffenthal. Depuis les années 1960, le quartier européen avec les institutions européennes est implanté sur le plateau de Kirchberg, au nord-est de la ville. Luxembourg-Ville est située à une altitude de 300 m au-dessus du niveau de la mer.  

 

Les régions

 

La variété des paysages constitue un des grands attraits du Luxembourg, qui se divise en deux régions principales, l’Oesling et le Guttland.  

 

• L’Oesling, au nord, fait partie du massif des Ardennes et borde l’Eifel allemand. Cette région boisée couvre un tiers du territoire et attire beaucoup de touristes. C’est dans cette région que se situe la hauteur maximale du Luxembourg, qui est de 560 m (Wilwerdange). On y trouve des villages de hauteur, des lacs et des rivières. Les forêts de chênes et de pins couvrent les versants abrupts. Son climat est rude. Ses villes principales sont Wiltz, Vianden et Clervaux. - Le plateau de Troisvierges, au nord de l’Oesling, est dominé par les terres arables et contient peu de forêts. C’est la zone la plus froide et la plus arrosée du Luxembourg. - Le plateau ardennais, découpé par les rivières, en dessous du bassin de Wiltz, est la partie la plus typique de l’Oesling, avec des paysages pleins de contrastes entre les formes et les couleurs, entre les plateaux et les forêts. La zone de contact Oesling-Guttland constitue une des premières régions agricoles du pays grâce à ses sols variés et riches.

 

• Le Guttland (bon pays), au sud et au centre du pays, forme le reste du territoire (68 %). Il est constitué essentiellement de campagnes et de forêts. Voici ses principales régions : - Le plateau du Grès de Luxembourg représente l’élément dominant du Guttland. Outre la capitale, on y trouve les plus beaux ensembles forestiers du Luxembourg.

 

- Les dépressions marneuses constituent le paysage le plus grand et le plus typique du Guttland. Elles s’étendent au pied des côtes du Dogger et du Grès de Luxembourg. Elles sont composées de vallées larges. Plus des deux tiers de la superficie sont consacrés à l’agriculture.

 

- La vallée de la Moselle est la plus imposante vallée luxembourgeoise, de par sa taille et la variété de ses paysages. C’est un des premiers centres d’attraction du pays, essentiellement grâce à son activité viticole.

 

- La Petite Suisse, ou Müllerthal, se trouve au nord de la vallée de la Moselle, en bordure de la frontière allemande, et a pour chef-lieu Echternach, une des plus anciennes villes du Luxembourg.

 

- Les Terres rouges sont situées au sud des dépressions marneuses, dont l’industrie a façonné le paysage, car de la terre rouge fut extrait du minerai. Ses villes principales sont Esch-sur-Alzette, la deuxième ville du Grand-Duché, Dudelange et Differdange.

 

- La Vallée des sept châteaux réunit sur 24 km les châteaux de Mersch, Schoenfels, Hollenfels, les deux châteaux d’Ansembourg, celui de Septfontaines et celui de Koerich. Ceux-ci font partie d’un paysage de prairies et de vieux villages, et se prêtent donc à de nombreuses promenades.

 

Le climat

 

Le Luxembourg n’a pas un climat parfaitement défini : il oscille entre le climat océanique de la zone atlantique (écarts saisonniers faibles, hivers doux et pluvieux) et le climat continental des plaines de l’Europe orientale (écarts saisonniers marqués, hivers rudes et étés pluvieux). L’influence océanique amène des précipitations en toute saison, et l’influence continentale amène un froid piquant et sec l’hiver. La température moyenne oscille entre 0 °C en janvier et 17 °C en juillet. La différence de température entre le nord et le sud excède rarement 2 °C.  

 

Le réseau fluvial

 

Les quatre rivières les plus importantes du Grand-Duché sont la Moselle, la Sûre, l’Our et l’Alzette. Les autres sont la Mess, la Mamer, l’Eisch, l’Attert, et la Wark à l’ouest ; au nord, la Wiltz, la Clerve et la Blees ; l’Ernz blanche, l’Ernz noire, la Syr et la Gander à l’est. La Pétrusse est un cours d’eau mineur qui traverse la ville de Luxembourg, avant de se jeter dans l’Alzette. Mis à part la Chiers qui quitte le sud-ouest du pays pour le bassin de la Meuse, les rivières du Luxembourg sont tributaires du bassin du Rhin par l’intermédiaire de la Moselle.  

 

La division administrative

 

Le territoire est divisé en trois districts (Luxembourg, Diekirch, Grevenmacher), 12 cantons, 116 communes et quatre circonscriptions électorales. Le district de Luxembourg comprend les cantons de Luxembourg, Capellen, Esch-sur-Alzette et Mersch; le district de Diekirch, ceux de Diekirch, Clervaux, Redange, Vianden et Wiltz, et le district de Grevenmacher ceux de Grevenmacher, Echternach et Remich. Les commissaires de district ont des compétences de surveillance et sont des intermédiaires entre le gouvernement et les autorités locales.